Commune de Saint-Père (Nièvre)

Commune de Saint-Père (Nièvre)

Commune de Saint-Père (Nièvre)

Commanderie de Villemoison. Seul vestige templier significatif en Nivernais aujourd’hui

Publié le mercredi 3 octobre 2012

La fondation peut être située entre 1118 et 1180 où il est fait mention de Villemoison en tant que Commanderie existante. Elle reçut de nombreuses donations lors des 2ème et 3ème croisades.

En novembre 1189, devant Saint-Jean d’Acre,Guillaume de Donzy fait don de la moitié d’un bois appelé"bois Gastine".

En 1190, Gaudefroy de Saint-Verain donne aux frères ses moulins de Nesli appelés par la suite moulins de l’Evêque, à charge de lui verser chaque année une rente dont il fit remise en partie l’année suivante avant sa mort en terre sainte.

En 1190, Hugues d’Arquian donne aux frères du Temple tous les biens qu’il possède dans la ville d’Escuelli.

En 1192 l’abbé de Notre Dame des Roches, près de Myennes, leur donne ses possessions de liernaio (le liarnois).

En 1240, Hugues de Saint-Fargeau fit don aux Templiers de la terre de Neuzy.

Après la dissolution de l’Ordre du Temple, la commanderie fut remise par les autorités royales et pontificales à l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui, en 1310 s’installent à Rhodes et s’appellent désormais Chevaliers de Rodes.

Après la prise de l’ile le 24 décembre 1524 par Soliman et diverses pérégrinations en Méditerranée, le 23 mars 1530, Charles-Quint céda à l’Ordre comme fief souverain l’Archipel de Malte.

Les Chevaliers de Rhodes et de Malte poursuivirent à la Commanderie de Villemoison le rôle des Templiers (hébergement et soins des pélerins de Compostelle et surveillance des routes). Ils marquèrent leur passage par l’implantation de portes et fenêtres Renaissance,en particulier sur la façade du "Logis des Chevaliers". Les armes que l’on aperçoit au dessus des fenêtres du dernier étage sont celles du Commandeur d’Ancienville (1528-1535).

Devant l’insuffisance de ses ressources, à la fin du 17ème siècle, elle fut réunie comme membre à la Commanderie du Saulce sur Escolives puis devint la possession des Evêques d’Auxerre.

Elle fut vendue comme bien d’église en 1794, lors de la révolution.

Du groupe de bâtiments qui devait comprendre la commanderie, il subsiste trois éléments de l’époque médiévale :
- La Chapelle, classée monument historique
- La grange aux champarts, inventaire supple.1987
- Le logis des chevaliers

La Commanderie de Villemoison présente ainsi ,fait rarissime, les trois bâtiments traditionnels de l’Ordre du Temple, avec à la fois la souche romane des Templiers et la transformation Renaissance des Chevaliers de Malte.

La Chapelle est très bien conservée,elle a servi d’étable, de grange et de cellier ce qui l’a sauvée.Elle date du XII siècle.La nef a été agrandie au XVIII Comme toutes les chapelles templières ,elle est orientée à l’Est.L’abside en cul-de-four est très bien conservée avec des traces de fresques qui représentent des fleurs d’églantines en spirales et le christ en majesté entouré des symboles des quatre évangélistes à ses pieds. Un enfeu a arcades abritait un monument funéraire aujourd’hui disparu.

La grange dîmière date du XII siècle

En forme de L ,le logis des chevaliers très bien conservé comporte une tour d’escalier rectangulaire.Il remonte à l’époque des templiers .

Propriété privée ,se visite pour les journées du patrimoine.

La Commanderie en tant que ferme

les trois batiments

la chapelle