Commune de Saint-Père (Nièvre)

Commune de Saint-Père (Nièvre)

Commune de Saint-Père (Nièvre)

Origine et création de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie,Maroc ,Tunisie.

Publié le vendredi 7 juin 2013

La Guerre d’Algérie c’était il y a 51 ans et même d’avantage pour beaucoup.

Près de 3 millions d’hommes furent mobilisés en Afrique du Nord, par classe successives de 1952 à 1962. Pour la plupart, ils avaient à peine une vingtaine d’années, du moins en ce qui concerne les appelés du contingent qui constituaient le gros des troupes.

Une fois démobilisés et rendus à la vie civile, beaucoup de ces anciens soldats d’Afrique du Nord, animés d’un esprit de solidarité commémorative, se sont regroupés en amicales et associations, comme l’ont fait les anciens combattants des deux derniers conflits.

C’est ainsi que s’est constituée la Fédération Nationale Des Anciens d’Algérie,établie dés le mois de septembre 1958,en pleine époque des combats en A F N. Elle était formée par la fusion avec :les groupements des Maintenus et des Appelés ainsi que l’association des Anciens d’Algérie. Le premier Président de cette nouvelle FNAA fut temporairement, Jean-Jacques SERVANT-SCREIBER, journaliste.

Ce qui faisait, à la fois la force et l’intérêt de cette nouvelle organisation, c’est qu’elle était et le demeure encore, seule organisation spécifique de ceux qui avaient pris part aux combats en Algérie, Maroc, Tunisie au cours des années 1952-1962. Ils avaient pour objectif la reconnaissance officielle de leur qualité de Combattant en AFN.

Pendant des années, les gouvernements successifs prétendaient que ceux qui avaient combattu, à cette époque, en Afrique du Nord ,n’avaient pas droit à ce titre car ces conflits n’étaient pas une vrai guerre.

Certains pensaient qu’après le 19 mars 1962, il valait mieux songer à autre chose.Malgré toutes sortes de difficultés la FNAA est devenue la F N A C A telle que nous la connaissons actuellement.

Elle a évolué à force de dévouement, de persuasion et de déplacements dans les départements, les localités contactant ainsi un grand nombre "d’anciens".

En avril 1963, au cours du troisième congrès national de la FNACA à Noisy Le Sec, les participants ont décidé de commémorer chaque année, le 19 Mars, anniversaire du cessez le feu en Algérie, une journée du souvenir et du recueillement, à la mémoire des victimes civiles et militaires de ces combats.

En 1968,elle à obtenu l’attribution officielle du Titre de Reconnaissance de la Nation en faveur des anciens militaires qui avaient participés aux conflits d’AFN.

En 1973, elle obtenait l’attribution de la carte de combattant pour les mêmes bénéficiaires. La Fédération a été admise, la même année au sein de l’Union Française des Associations de Combattants et Victimes de Guerre. Depuis la loi n° 2012-1361 du 6 décembre 2012,cette journée est officiellement déclarée Journée Nationale du Souvenir et du Recueillement ce qui prévoit la participation des autorités civiles et militaires. Le Président Guy Darmanin succède à Wladislas Marek qui fut Président de 1976 à 2012. L’association regroupe 345000 adhérents répartis en 3700 comités en France et Outre-Mer.